Simplifier notre matériel et notre espace d’école

Nous en sommes à notre 7e année d’école maison et les temps changent (par chance!!!). J’ai beaucoup maturé en tant que mère et avec notre tendance minimaliste plus intense des derniers mois, je me suis amusée à faire un inventaire de tout le matériel éducatif que nous possédons. AHHHHHH!!!! Tellement trop de choses!

Mon deuil; troquer des enfants savants contre des enfants heureux.

Je dois me rendre à l’évidence que, malgré tout mon bon vouloir et mon profond désir que mes enfants réussissent à l’école, mes filles ne parleront ni le latin ni le grec et qu’elles ne seront pas parfaitement bilingues pendant leurs années de primaire, que dans le moment elles n’ont vraiment pas envie de parler de la préhistoire, de l’Antiquité ou de Picasso, qu’elles ne rempliront jamais la méga-GIGA ligne du temps qui m’a prit 46 millions de feuilles à imprimer et plus de deux heures à assembler, qu’elles ne termineront jamais nos 39 lapbooks en attente…ok j’arrête là, vous voyez un peu le principe!? Pas qu’elles n’en seraient pas capables, loin de là! Elles en n’ont simplement pas envie! Mon deuil est officiellement fait. Nous ne voulons pas d’enfants savants, mais nous désirons plus que tout des enfants HEUREUX. Donc en terme  »scolaire », étant donné que nos filles préfèrent de loin profiter de la vie, jouer dehors, etc., ce ne sera seulement que les matières obligatoires et le  »supplément » sera au gré de leurs demandes ou de leurs envies.

Sauver temps, argent, espace et ÉNERGIE

Dès que nous recommencerons l’école (le 28 août prochain), les enfants ne feront que leurs cahiers respectifs (un pour chacune des matières) puis au fur et à mesure nous regarderons les besoins individuels de chacune des filles. Pas de feuilles supplémentaires prêtes à l’avance et pas d’activités toutes imprimées. Tellement de projets dorment dans mes classeurs, dans le but qu’une de mes filles aient le grand vouloir de le concrétiser et ce…sans finalement jamais aboutir à quoi que ce soit. Si elles désirent faire un projet quelconque pas de problème, mais rien de planifié à l’avance. Ce sera fait sur le vif! De cette façon, je sauve temps, énergie et argent, tout en n’encombrant pas notre maison.

L’espace

De plus, nous avons décidé, au début de l’été, d’épurer la salle de classe. Plus de bureaux, ni de tiroirs encombrants. Nous avons réinstallé notre sofa et les filles peuvent y faire leurs travaux confortablement. Sinon elles ont à leur disposition la petite table de salon, celle de la cuisine, le plancher, etc. Nous nous sommes donc offert un endroit de  »travail » zen et paisible, avec un minimum de stimuli.

Le matériel

Elles n’ont également qu’un simple panier dans lequel se retrouve leurs effets personnels:

  • cahiers (maths-français-géographie-sciences-anglais)
  • coffre à crayon
  • cartable  »aide-mémoire », avec séparateurs
  • cartable pour l’orthographe, l’écriture et les dictées, avec séparateurs
  • duo-tang pour les verbes

Voici la liste du matériel acheté au fil des années et que nous avons choisi de conserver (donc choses utiles et réellement utilisées):

  • Des blocs base 10
  • Des centicubes
  • Des solides en bois
  • Un pot avec 100 pièces d’un sous
  • Des jetons (ils pourraient cependant être facilement remplacés par les centicubes ou même par les pièces d’un sous)
  • Un tableau représentant les boîtes de dix (aurait tellement pu être fabriqué à la main!)
  • Dictionnaires: Jeunesse (CEC), Larousse 2017(reçu en cadeau),  »mon dictionnaire de tous les jours » 1er et 2e cycle, Larousse anglais-français,  »English to go »(CEC), synonymes.
  • Bescherelle (trouvé usagé)
  • Globe-terrestre interactif (reçu en cadeau)
  • Divers matériel de manipulation pour les mathématiques, imprimé et plastifié trouver sur ce magnifique blogue.
  • Et nouveauté cette année, deux  »dictionnaires » des éditions CEC: Mes mathématiques jeunesse primaire ainsi que la Grammaire jeunesse primaire.école maison matériel4.jpg

Pour ce qui est des programmes et cahiers, nous choisissons d’utiliser le moins de choses possibles. Chacune des filles utilisera le même programme pour chacune des années.

  • Maternelle: Raconte moi l’alphabet, Raconte moi les sons
  • 1re et 2e année: Alphabétik, Raconte moi les sons, Chante moi les sons, Enquête au village des sons (cahiers 1 à 3) et Numérik (français et maths).
  • 3e et 4e année: ZigZag et TamTam (francais-maths) ainsi que BiZZ! et Panache (sciences et géographie/histoire).
  • 5e et 6e année: Arob@s et Décimales (français et maths) ainsi que BiZZ! et Escales (sciences et géographie-histoire).école maison matériel
  • Pour l’orthographe:
  • Pour les verbes, nous utilisons les documents de planification et de travail disponibles sur ce merveilleux site. Les filles se font un  »Bescherelle » maison, tout au long de l’année. Elles le commencent à partir de la troisième année. J’avais également eu la chance de trouver le petit cahier  »Je m’entraîne-Conjugaison » au Dollarama il y a quelques années. Nous l’avons bien apprécié et le réutiliserons au cours de l’année.
  • Pour l’anglais, on y va à partir des sites internet Duolingo et Reading Eggs. Les filles regardent avec passion la série The Saddle Club, elles suivent les paroles de chansons à l’écrit, nous échangeons du vocabulaire au cours de la journée et utilisons parfois les document  »A little bit of everything », Picture Dictionary et Croque-Anglais.  Sans plus. C’est terminé la pression à ce niveau là!

Et voilà  notre matériel scolaire de la maternelle aller jusqu’à la sixième année primaire! Il y a moyen de ne pas se ruiner à faire l’école à la maison, lorsque vient le choix des programmes à utiliser et d’avoir la tête tranquille à savoir que nous couvrons toutes les notions nécessaires. Si j’avais pu comprendre cela bien avant!

Bonne non-rentrée à tous!

Publicités

Simplifier notre organisation d’école-maison

Temps et argent

Il m’a été très facile de me perdre dans cette facette de notre vie qu’est l’école à la maison. Les idées surgissant tellement de partout, je me suis rapidement laissé influencer et je me suis fait le devoir de trouver, créer et acheter le plus de matériel possible, simplement parce que je croyais que mes enfants apprendraient surement mieux avec toutes ces choses. Mon désir de vouloir plus-que-bien-faire prenait TOUTE la place; et quand je dis TOUTE la place, c’est que mes journées entières y étaient consacrées, mes veillées, mes fins de semaine, mes étés, etc. Pas de break, toujours le nez dedans. De blogues en blogues, de sites internet interminables d’un bout à l’autre du globe en passant bien évidemment par Pinterest, de boutiques de matériel éducatifs aller à mon panier imaginaire Amazon (et parfois pas si imaginaire que ça!…outchh le porte-feuille!), j’étais toujours à la recherche d’idées encore meilleures que les meilleures! Heureusement, je me suis rendue compte au fil du temps, que cette façon de procéder n’était plus pour moi.

Les années précédant celle que nous venons de terminer (qui a été néanmoins tellement surchargée en émotions de tout genre et qui m’a forcée à modifier ma perception des choses), je me garochais à planifier des tonnes d’horaires (casse-tête perpétuel dans ma tête), comment organiser notre salle de classe (idées de rénos mon chéri!), des projets d’arts à pu finir (mes filles doivent vraiment connaître par coeur la vie de Monet!), des lapbooks ($$$feuilles d’imprimante$$$), des feuilles amusantes et hyper colorées ($$$ encre d’imprimante$$$) cherchées pendant des heures sur internet pour ensuite être plastifiées et découpées puis ornées de petits velcros (NON MAIS!!!). Ces superbes-bonnes-meilleures-idées-du-monde, pour lesquelles j’ai accordé tellement de temps, d’énergie et d’argent ne plaisaient pas nécessairement aux filles; et quelle déception cela m’a apporté de constater leur manque d’intérêt envers mes petits bouts de cartons plastifiés. Mais pourtant, à ce que je voyais sur les photos des autres mamans blogueuses ça plaisait à LEURS enfants!!??? Maintenant, c’est assez! Je me suis rendue à l’évidence que mes filles n’ont réellement pas besoin de tout cela et que moi, j’ai vraiment d’autres choses à faire! (Il n’est jamais trop tard!) Dorénavant je minimalise TOUT ce que je fais!

Arrêter de chercher alors qu’on a déjà ce qu’il faut!!!

Je me suis domptée à ne plus aller fouiner sur les sites des différentes maisons d’éditions. Toujours me remettre dans le doute qu’il existe un nouveau-meilleur-super-ultra programme et que je dois absolument nous le procurer afin d’offrir le MEILLEUR à mes enfants…non c’est terminé! La maman est pu capable! J’ai décidé que nous allions faire avec ce que nous avons déjà sous la main et que si jamais l’une des filles rencontre un problème avec les programmes que nous possédons déjà, nous serons tout simplement plus imaginatives. Nous avons fait un grand ménage et débarrassé (vendu, donner ou jeter) TOUT ce qui n’avait jamais servi, ne servira plus ou n’était plus en bon état de servir. Que ce soit des jeux, des activités plastifiées (oui celles avec les ‘tits velcros tout mignons!), des cahiers ou livres…TOUT a débarrassé la place. Résultat: pas besoin d’agrandir la maison ni de construire une nouvelle bibliothèque (TA bonne nouvelle chéri!!).

Minimiser le temps d’école

Nous tentons de faire l’école qu’en avant-midi. Point. Parfois après le dîner, nous faisons un 30 minutes de sciences ou d’histoire, mais sans plus. De toute façon après un avant-midi complet, elles en ont vraiment assez! Nous nous concentrons cependant à BIEN faire lecture/grammaire/écriture/conjugaison/ orthographe/mathématiques/géo-histoire/sciences/. La lecture n’est plus un problème chez-nous! (je n’y croyais tellement plus et pourtant ça y est!!!) Mes filles lisent sans arrêt et à mon grand bonheur!!! (le seul point négatif dans cela, être obligé d’aller à la bibliothèque pas mal plus souvent!) Les filles font leur école en avant-midi et ensuite elles passent leur temps à l’extérieur, sur la ferme, à s’amuser librement, à créer des choses, aider aux tâches, lire à l’ombre du grand sapin, recevoir des amis ou simplement profiter du temps. Donc je pense leur offrir le meilleur des entre-deux!

Accepter que l’école maison c’est aussi rester à la maison!

Les filles font de la survie en forêt 6 heures par mois ici même sur notre terre avec leur mentor et elles poursuivent leur cheminement en mieux-être facilité par les chevaux dans une écurie à 30 minutes d’ici, 1 fois aux deux semaines en alternance avec différentes activités avec un groupe d’amis d’école-maison. Ajoutez à cela tous les rendez-vous divers pour une famille de 6 personnes, les anniversaires, les célébrations, les visites chez les amis, les imprévus, alléluia!

Nous avons fait le choix de n’avoir qu’un seul salaire. Nous avons fait le choix d’avoir une ferme, une terre avec des animaux et des jardins nécessitant beaucoup de notre temps et de notre présence ici. Nous avons fait le choix que les enfants ne feraient pas d’activités parascolaires en fin de journée ou en soirée, ni la fin de semaine. Nous jugeons que ce qu’elles font déjà est amplement suffisant! Elles ont la chance d’avoir du temps de LIBERTÉ. J’ai dû me rendre à l’évidence que notre famille ne pouvait pas se permettre de passer quatre ou cinq jours par semaine en sorties, que ce soit à cause du côté monétaire, ou même de la fatigue qu’engendre ce genre de semaines, ou simplement du fait que nous ne pouvons pas mener ce type de vie à cause du facteur  »temps ». Notre école-maison se fait en grande partie sur notre petit bout de terre et elles y apprennent tellement de choses qu’elles ne pourraient apprendre ailleurs qu’ici.

Il est si facile de se comparer avec les autres familles qui réussissent à faire toutes les sorties inimaginables en une seule année, mais nous avons conclu que ce n’était pas pour la nôtre. Et c’est correct ainsi! Cessons ces comparaisons et acceptons avec joie et paix la Vie qui nous est offerte. Chaque famille et chaque style de vie est différent, tout comme le fait que notre école-maison soit unique. Profitons de cette richesse de diversités et échangeons tous ensemble notre savoir au lieu de nous comparer!

Alors voilà les grands points sur lesquels nous avons décidé non seulement de simplifier, mais surtout d’accepter que ce soit maintenant ainsi que nous vivons notre vie. Minimiser les pertes de temps et se concentrer sur l’essentiel résulte beaucoup moins de stress et beaucoup plus de plaisir! Prochaine étape: MINIMALISER LE MATÉRIEL D’ÉCOLE.

Signature1

 

Comment gérer sa bulle?

J’aime tellement voir des photos de salle de classe-maison, avec une belle grande table ronde au centre de la pièce, avec 4-5-6 enfants y étant tous assis, calmement, paisiblement…non mais est-ce que c’est seulement chez-nous que ça ne fonctionne pas???

Lorsque nous habitions dans notre précédente maison, nous avions une belle salle de classe, qui servait également de salle pour jouer et faire du bricolage. Nous avions un grand comptoir et chacune des filles y avaient son petit espace bien à elle. Nous avions même ajouté un bureau supplémentaire lorsqu’elles ont commencé à prendre plus d’espace pour travailler. Cependant, même avec tout cela: c’était la chicane perpétuelle! Nous finissions plus souvent qu’autrement dans la salle à manger, toutes autour de la même table…oh misère!pièce école5espace école.JPGDans notre nouvelle maison, nous avons une fois de plus le grand privilège d’avoir un endroit spécifique pour l’école. Nous avons converti le salon qui se trouve être à aire ouverte avec la cuisine-salle à manger. Ce qui résulte en une très grande pièce, remplie de lumière. Au tout début de l’année, nous avions récupéré une grande table afin de pouvoir toutes s’y installer. Je me suis vite empressée de modifier tout cela et grâce à un généreux don de ma chère belle-sœur, nous avons pu donner à chacune des filles (même à la petite Dorothée), un bureau bien à elles, où elles ont de la place pour y travailler, jouer, bricoler. Nous conservons la table au centre de la pièce et nous l’utilisons surtout pour faire des projets d’arts, du bricolage, des jeux, se laisser traîner, etc. Nous avons BEAUCOUP moins de chamaille de cette façon. Chacune peut ainsi avoir un respect  »quasi total » de sa bulle personnelle!pièce école3pièce école4Alors au dépend des magnifiques photos de salles de classe à la  »Pinterest », avec une magnifique grande table ronde au centre de la pièce où y sont assis paisiblement 4-5-6 enfants, je me contente de tous nos petits bureaux dépareillés et me dis que si ça ne fonctionne pas l’an prochain, j’en mettrai un dans la grange, un dans la cave et un dans la salle de bain! PAS DE CHICANE!

Signature1