Mise à jour…

Mais où sommes-nous rendus? Vous vous le demandez fort probablement…c’est bien certain, je vous ai tellement négligé dans les dernières années. Mais je tiens d’abord à vous remercier du fond du coeur, chères amies lectrices (et lecteurs bien entendu!) pour tous vos gentils commentaires, votre fidélité sur la page Facebook, vos questions et vos beaux bonjours sur Instagram. Cela me fait toujours chaud au coeur d’avoir un petit coucou de votre part. Je vous en suis très reconnaissante. champ été campagne

Donc voici une petite mise à jour des différentes sphères de ma vie, question de vous tenir au courant d’où nous en sommes.

Juliette

Pour les personnes n’ayant pas suivi ce moment de notre vie, notre fille Juliette a eut un accident en mars 2017. Elle a perdu la vue de son oeil gauche. Un bête accident. Elle se porte maintenant à merveille. Elle est resplendissante comme toujours. Elle a une joie de vie contagieuse et une bonté grandiose. Très peu de suivis médicaux maintenant. On parle ici de deux par année. Il y a des inquiétudes quotidiennes (et là je parle dans mon cas, pas dans le sien!), mais j’apprend tranquillement à vivre avec.

Éducation à la maison

Nous en sommes à notre huitième année d’école à la maison. Ma fille aînée est maintenant en secondaire 1 et elle fréquente l’école publique. Son besoin d’être avec tout plein d’amis(es) de son âge a prit le dessus. Elle réussi très bien et s’y plaît beaucoup, malgré l’horaire perturbateur de sommeil et l’étude…et les devoirs!

J’ai donc à la maison une 5e et une 3e année ainsi qu’une petite soeur qui tient à ce que je précise qu’elle est en pré-maternelle! Notre école maison a tellement évoluée dans les deux dernières années. Beaucoup moins de formel, mais beaucoup plus de plaisir! Nous faisons toujours un heureux mélange entre le homeschooling et le unscholing. Un superbe  »entre deux » qui convient à toute la famille! N’est-ce pas un des grands privilèges de l’éducation à la maison? La personnalisation individuelle. Nous apportons des changements constamment sur notre façon de faire, notre horaire…nous faisons plein de tests pour voir ce qui marche mieux ou non; bref, encore après huit ans, on doit encore et toujours s’adapter. Rien n’est statique, tout est mouvement. J’ai enfin saisi!amour simplicité

Les jardins pour 2019

À pareille date l’an dernier, Dominic et moi étions prêts à démarrer notre projet de maraîchage en devenant fermier de famille. Nous avons eu le grand privilège de suivre une superbe formation afin de peaufiner certaines connaissances. Gonflés à bloc, nous étions prêts! C’est alors qu’à l’automne, j’ai eu une idée de génie! Je vous la partage: j’ai décidé (avec l’approbation de mon fidèle compagnon) que nous allions prendre un…(attention au prochain mot qui suivra cette phrase)…BREAK! Bin oui! Idée de fou vous m’en direz tant! Mais nous avons conclu, qu’après toutes ces années à nous courir de tous bords tous côtés, d’enligner bébés après bébés, projets après projets, qu’il était maintenant temps de se poser. Prendre le temps de profiter de nos fins de semaine à faire du camping, des sorties, visiter notre beau coin de pays, etc. C’est le moment où jamais! Les enfants sont hyper partantes et désirent plus que tout, elles aussi, prendre ça plus molo.

Donc pour l’été 2019, pour tous ceux et celles qui attendaient après nous, je vous annonce que malheureusement il n’y aura pas de paniers de légumes. Si la vie le veut bien, ce magnifique projet prendra forme au moment opportun…j’en suis absolument certaine. Nous aimons tellement le maraîchage…c’est notre passion! D’autant plus qu’avec l’éventuelle possibilité de déménager, sait-on jamais, nous ne pouvons pas commencer de nouvelles constructions. Les jardins prendront cependant vie et seront même agrandis. Nous ne pouvons pas perdre une saison de récoltes, c’est beaucoup trop précieux pour notre famille.

La fermette

Nous avons également décidé de ne pas élever d’animaux cette année, compte-tenu du fait que nous désirons prendre une pause. Il ne nous reste à ce jour, que notre belle Angus Bertha (qui est gestante et qui devrait mettre bas dans les prochaines semaines!!! Une première pour nous!!!), ainsi que nos pondeuses. Nous avons une grande satisfaction à élever nos animaux, mais cela nous prend également tellement de temps. Donc pour l’année à venir, nous faisons le choix de consommer moins et d’encourager des éleveurs locaux.

Les projets

Ahhhh si vous saviez! J’ai tellement de projets en tête que je me tape moi-même sur les nerfs!! Je vous le jure, pas évident d’être dans mon cerveau. Je passe de créer une entreprise maraîchère, starter une chaîne Youtube (j’aurais tellement de choses à vous montrer!!!), faire rayonner ce blogue de façon majestueuse pouvant nous fournir les revenus nécessaires afin de créer d’autres magnifiques projets (entre autre celui de permettre à mon chum de ne travailler qu’à la maison!). J’aimerais faire des podcast également (vous jaser ça un peu….ça aussi j’en aurais des choses à vous raconter!), écrire un livre (ça on me le demande depuis un bon moment déjà, mais j’ai encore et toujours le syndrome de la page blanche…c’est un syndrome qui dure depuis plusieurs années dois-je dire!). Je travaille également sur quelques projets artisanaux….à suivre! Dominic et moi avons également mille et un projets pour la ferme (si nous y restons) et tellement d’autres pour la nouvelle propriété!

Bref, vous voyez un peu dans quoi on baigne?!

Et nous voulons primordialement prendre le temps d’être vraiment là pour les enfants. Faire plus d’activités spontanées, voyager, faire du camping, etc. Elles en ont besoin et je dois avouer que nous aussi. Nous profitons beaucoup de la vie sur notre belle fermette, mais il y a tant de choses qui nous attirent.

Le moment est venu…c’est le temps où jamais!vacances famille plage

Et une fois de plus, du fond du coeur, merci d’être passé nous voir.

Publicités

Mais que se passe t’il donc?!

Comme on dirait ici au Québec : ‘’Mais kessé qui s’passe par che-vous?!’’

Je sais que nous avons surpris plus d’une personne sur notre page Facebook, avec l’annonce de la vente de notre belle fermette. Le gros rush étant maintenant passé (c’est très peu dire!), je me dois bien de vous présenter les faits!DCIM100MEDIADJI_0090.JPG

Dominic et moi sommes de grands rêveurs…de très grands rêveurs devrais-je ajouter! J’ai l’impression que rien ne peut arrêter le flot d’idées qui parcourent nos esprits…en une seule et même journée! C’est plus fort que nous! Je suis souvent l’instigatrice de l’idée la plus folle. Dominic refuse assez catégoriquement mes idées, pour ensuite y songer et me revenir quelques semaines plus tard avec SA bonne idée (lire ici : idée pareille à celle que j’ai présentée quelques semaines auparavant!). S’en est même devenu un runnig gang, notre p’tite marque de commerce!

Tout ça pour vous emmener au fait qu’il y a environ 5 ans, alors que le feu dans mon cerveau voulait tellement que nous déménagions, nous avions deux grandes idées : acheter une plus grande ferme et/ou acheter une très vieille maison à restaurer. La vie faisant toujours tellement bien les choses pour nous, nous avions choisi d’aménager ici sur la ferme, la maison ayant peu de travaux à faire. Nous allions pouvoir consacrer notre temps à l’extérieur, pour les jardins, les animaux, la forêt, etc.champs ferme été québec

En octobre dernier, une propriété que j’avais dans ma mire (bin oui un autre projet de fou!) depuis que nous venions tout juste d’emménager (mais qui était tellement hors de prix pour nous que je ne pouvais juste y rêver) nous est ré-apparue avec une opportunité de rêve! Vous savez ce genre de projet qu’on ne peut tout simplement pas ignorer?! Nous avons donc tenté notre chance et notre offre d’achat a été ‘’miraculeusement’’ acceptée. Cette propriété est le rêve que nous souhaitions il y a 5 ans (lire ici : maison à restaurer pour les 15 prochaines années, avec une tonne d’argent à y investir, mais avec un ô combien potentiel!) et qui s’est présentée à nous cet automne. Pour que ce nouveau projet puisse se réaliser, il ne nous reste qu’à vendre notre belle fermette (des intéressés parmi vous?).beauté ferme québec

Étant donné que la vie nous réserve toujours de grandes surprises, nous avons le bel avantage qu’advenant que nous ne puissions déménager, nous serons tout autant heureux de rester ici et d’y poursuivre tous nos beaux projets. C’est vraiment le plus génial dans toute cette nouvelle aventure…ne pas savoir ce qui nous attend et laisser la vie faire le travail pour nous, avec nous. En attendant de connaître la suite des choses, nous avons maintenant le terrain de jeux parfaits pour nos petits esprits survoltés et pouvons nous imaginer et rêvasser des projets pour deux endroits en même temps! (Je dois vraiment cesser ma consommation de café (c’est quand même sur la bonne voie!)… mon cerveau ne me survivra pas…le pauvre!)

Mais peu importe le résultat, à la toute fin de cette intrigante aventure, je suis persuadée que nous serons tout autant satisfaits et enthousiastes.

La vie est bonne. Je le sais.rêve hiver hivernal québec

Projets futurs…

Dans un avenir relativement rapproché, nous aimerions installé une production animale à la ferme, dans l’optique que Dominic puisse travailler seulement à la maison, à temps plein, dans une dizaine d’années. Ce ne sera pas un petit projet certes, plusieurs décisions importantes seront à prendre, plusieurs choix à faire également. Nous devons continuer à aller chercher beaucoup d’informations et à apprendre encore tellement! Mais c’est notre but et c’est ce qui nous donne toute cette fougue pour continuer! Cette semaine, nous avons eu un réel premier pas vers ce projet (quoi que le simple achat de la ferme en soit LE véritable premier!):

nouveau projet

Que c’est excitant!!!! Il y a tellement de travail sous cette photo, vous ne pouvez pas imaginer!

Nous avons également fait un très bel achat. Afin de pouvoir faire nos foins nous-même (la terre est beaucoup trop rocailleuse pour qu’on puisse engager quelqu’un venir les faire pour nous), nous avons fait l’acquisition d’une belle presse-balle et d’un râteau pour la modique somme de 1000$! Je vous laisse deviner ce que nous ferons pendant les vacances!

nouveau projet1nouveau projet 2

Encore de nouvelles aventures qui nous attendent! Tout plein de frustration, de plaisir et surtout d’anecdotes à raconter!

Signature1

Abris pour lapins au pâturage

Nous avons eu jusqu’à maintenant trois portées de lapereaux depuis le printemps. Nos deux mamans reproductrices sont en pleine forme et sont réellement de très bonnes mamans! Je voulais vous présenter les cages que mon conjoint a fabriquées, afin de garder les petits mâles séparément des femelles, de même que les lapereaux sevrés séparés de leur maman. Les cages sont amovibles, ce qui signifie que nous les déplaçons chaque jour (1 à 2 fois par jour ou au besoin selon le cas) afin que les lapins puissent bénéficier d’herbe fraîche, de fleurs de tout genre, etc. Ils engraissent du même fait le sol, mangent beaucoup moins sinon presque pas de moulée (frais de moins!), profitent du grand air et d’un espace de jeu plus que satisfaisant! La belle vie quoi!

Nous avons quelques modèles à l’essai et avons déjà remarqué qu’en ce qui concerne les modèles avec étage, les lapins ne sont jamais portés à creuser le sol pour éventuellement faire une tentative d’escapade hors de la cage (et oui, nous avons dû courir après plusieurs lapins depuis les dernières semaines! Par chance, notre Border Collie a réellement le sens du  »rassemblage » dans le sang et  nous est déjà d’une aide très précieuse! Nous allons finir l’été en pleine forme!)

lapins pâturage cages 1
Cage très  »de base », avec aucun endroit pour se cacher, ni étage supérieur. Les mamans n’y seront jamais placées pour mettre bas. Et on peut apercevoir Notre Belle en train de faire sa ronde!
lapins pâturage cages 2
Cage déjà présente à la ferme lorsque nous avons acheté. Elle était utilisée comme poulailler. Relativement bien conçue quoique très lourde à déplacer.
lapins pâturage cages
En suivant le style de la cage précédente, mon conjoint n’a pas fermé l’espace du bas en planches, se qui enlève une charge de poids inutile.Nous transportons toujours des planches du style 2 X 4 afin de boucher les trous causés par le sol irrégulier (au moins on apprend de nos erreurs!).
lapins pâturage cages 3
Cage très légère, matériaux recyclés, avec boîte pour que la maman puisse mettre bas en toute intimité. Cependant aucun étage. Il y a eu plusieurs fuites! Nous avons installé un grillage à grands carreaux au fond. Et ouiiii il y a une bouteille de Coca…non je ne suis pas rémunérée pour en faire la promo…et ouiiii c’est une très mauvaise gâterie je le sais!!! 😉 

Signature1

 

 

Un autre nouvel ami!

Notre nouvel arrivant à la ferme cette semaine, un joli petit Jersey, âgé de quelques jours à peine. Un autre grand privilège que nous avons! Comme nous sommes choyés! veau4

Je vous présente avec tant d’excitation: CARAMEL.veau3veau2Pour le moment, il est installé avec les petits cochons. Ils s’entendent à merveille et nous l’avons même retrouvé dans la boîte de pick-up, bien étendu avec ses quatre nouveaux camarades! veauLorsqu’il sera sevré, notre nouvel ami se retrouvera libre au pâturage, en enclos rotatifs. Dominic lui a construit une petite cabane que nous déplacerons à l’aide du quatre-roues (exactement le même principe qu’ICI).veau1Signature1

 

 

 

Nouveaux amis à la ferme!

Leur arrivée fut retardée quelque peu, il est donc sans aucun doute que nous les attendions avec impatience! C’est avec tellement de bonheur que je vous présente nos nouveaux amis: Wilbur, Fern, Charlotte et Porceline, nos quatre magnifiques porcelets âgés de 3 semaines.

cochons4Ils seront engraissés sur pâturage, tout à fait librement, pendant tout l’été. Lorsque je dis  »libres » c’est qu’ils auront toujours une abondance de végétaux à se mettre sous la dent et beaucoup de place pour bouger, mais toujours dans des espaces bien définis, de façon aléatoire à travers les champs. À l’aide de tiges métalliques rigides, nous serons en mesure de créer des espaces amovibles et également d’y ajouter facilement un fil électrique. Le but de cette pratique est non seulement d’offrir de saines conditions de vie à l’animal mais surtout nous faciliter grandement les tâches manuelles. Les porcs travailleront le sol à notre place; ils le défricheront , l’engraisseront, soulèveront les pierres de la terre nous permettant de les ramasser facilement et au bout du compte, nous aurons alors un superbe sol pour les animaux. Le tout, en ayant seulement que les tiges de métal à déplacer, 1 fois par semaine environ ou tout dépendant de l’espace donné. Il ne faut pas les laisser détruire le sol, donc ce sera un été de test à découvrir quelle est la bonne grandeur à donné, pour les quatre cochons et de les y laisser pendant combien de temps. (Je vous rappelle que notre terre n’a pas été utilisée depuis des lunes! Il y a beaucoup de friches et de petits arbres qui ont repoussés au travers les champs. Nous tenons grandement à lui redonner vie de façon plus naturelle que possible.)

Les porcelets passeront quelques temps dans le vieux paddock déjà sur place. Nous avons modifié les clôtures électriques en mettant un fil double pour ne pas qu’ils passent en dessous étant donné leur très petite taille. (c’est l’expérience qui parle!) Nous avons créé un abri-tout-inclus-amovible, qui pourra être déplacé facilement dans tous les enclos, à l’aide du quatre-roues. Nous avons recyclé une vieille boîte de pick-up qui traînait dans les champs. Dominic y a ajouté des skis pour faciliter les déplacements. Il y a fixé 2 mangeoires et a conçu un support de métal pour y déposer notre abreuvoir fait-maison. Un simple baril de plastique (alimentaire bien sûr) auquel il a installé deux suces. Le tout est retenu à l’aide d’un gros élastique (solution de rechange à dénicher avant que les cochons soient plus gros!). Mon amoureux a également ajouté une lumière chauffante, étant donné les nuits plus fraîches des derniers jours. Donc en l’espace de quelques minutes, les cochons pourront être déplacé et logé facilement à travers les champs, pour moins de 20$!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons bien hâte de commencer à les déplacer…je sens que cette nouvelle expérience nous réserve bien des surprises!

*Pour plus de détails concernant l’élevage de porcs sur pâturage, je vous invite à lire les écris plus qu’intéressants de Monsieur Joel Salatin ou même à regarder ses nombreux vidéos sur Youtube. Je vous invite également à lire le FABULEUX livre de Penny & Ben Hewitt The nourishing homestead. Ce livre est une véritable encyclopédie non seulement de faits, mais surtout d’essais et d’expériences qu’ils ont personnellement vécu. Un partage de savoir faire, de trucs pratiques et d’informations de tout genre concernant l’autosuffisance. 

Signature1

Par les temps qui courent…

Il y a beaucoup d’action ici ces derniers jours. La venue du chiot y est en autre pour quelque chose! Vraiment pas évident à gérer…en plus, nous recommençons à ne pas faire nos nuits! Mais cette Border est vraiment adooorable et très gentille. Un peu mordilleuse pour le moment, mais ça devrait passer.

Les petits poussins sont arrivés et comme à chaque fois, c’est un instant d’excitation et de joie. Qui ne pourrait pas se réjouir de tout ces petits soleil cui-cuitant à tue-tête?! poussinNous avons préparé le sol pour les jardins. Les filles aussi voulaient avoir leur petit coin. Elles ont choisi ce qu’elles désiraient faire pousser: fleurs, citrouilles et quelques légumes. Chacune a son petit coin et y veille déjà avec grand soin. Les dernières journées ont été plutôt froides, nous espérons de tout cœur que ce que nous avons préalablement semé soit encore viable.

Les lapereaux vont bon train! Huit petites créatures se faisant balader et balancer (oui oui, ils se font balancer!!!) à longueur de journée dans de petits paniers! C’est réellement trop mignon! Une portée de notre deuxième lapine est attendue pour le mois prochain.lapinLes filles ont presque terminé leur école. Nous venons tout juste de finaliser géographie-histoire. Il ne reste que quelques détails pour les maths et le français de chacune. Deux semaines de vacances avec Papa pour la fin mai et une dernière petite semaine d’école pour le début juin pour ensuite crier: VACANCES! Je pense même avoir plus hâte aux vacances que les enfants! Beaucoup de projets en vue pour les mois à venir, beaucoup de travail  mais par dessus tout…beaucoup de plaisir!

Signature1