Abris pour lapins au pâturage

Nous avons eu jusqu’à maintenant trois portées de lapereaux depuis le printemps. Nos deux mamans reproductrices sont en pleine forme et sont réellement de très bonnes mamans! Je voulais vous présenter les cages que mon conjoint a fabriquées, afin de garder les petits mâles séparément des femelles, de même que les lapereaux sevrés séparés de leur maman. Les cages sont amovibles, ce qui signifie que nous les déplaçons chaque jour (1 à 2 fois par jour ou au besoin selon le cas) afin que les lapins puissent bénéficier d’herbe fraîche, de fleurs de tout genre, etc. Ils engraissent du même fait le sol, mangent beaucoup moins sinon presque pas de moulée (frais de moins!), profitent du grand air et d’un espace de jeu plus que satisfaisant! La belle vie quoi!

Nous avons quelques modèles à l’essai et avons déjà remarqué qu’en ce qui concerne les modèles avec étage, les lapins ne sont jamais portés à creuser le sol pour éventuellement faire une tentative d’escapade hors de la cage (et oui, nous avons dû courir après plusieurs lapins depuis les dernières semaines! Par chance, notre Border Collie a réellement le sens du  »rassemblage » dans le sang et  nous est déjà d’une aide très précieuse! Nous allons finir l’été en pleine forme!)

lapins pâturage cages 1
Cage très  »de base », avec aucun endroit pour se cacher, ni étage supérieur. Les mamans n’y seront jamais placées pour mettre bas. Et on peut apercevoir Notre Belle en train de faire sa ronde!
lapins pâturage cages 2
Cage déjà présente à la ferme lorsque nous avons acheté. Elle était utilisée comme poulailler. Relativement bien conçue quoique très lourde à déplacer.
lapins pâturage cages
En suivant le style de la cage précédente, mon conjoint n’a pas fermé l’espace du bas en planches, se qui enlève une charge de poids inutile.Nous transportons toujours des planches du style 2 X 4 afin de boucher les trous causés par le sol irrégulier (au moins on apprend de nos erreurs!).
lapins pâturage cages 3
Cage très légère, matériaux recyclés, avec boîte pour que la maman puisse mettre bas en toute intimité. Cependant aucun étage. Il y a eu plusieurs fuites! Nous avons installé un grillage à grands carreaux au fond. Et ouiiii il y a une bouteille de Coca…non je ne suis pas rémunérée pour en faire la promo…et ouiiii c’est une très mauvaise gâterie je le sais!!! 😉 

Signature1

 

 

Un autre nouvel ami!

Notre nouvel arrivant à la ferme cette semaine, un joli petit Jersey, âgé de quelques jours à peine. Un autre grand privilège que nous avons! Comme nous sommes choyés! veau4

Je vous présente avec tant d’excitation: CARAMEL.veau3veau2Pour le moment, il est installé avec les petits cochons. Ils s’entendent à merveille et nous l’avons même retrouvé dans la boîte de pick-up, bien étendu avec ses quatre nouveaux camarades! veauLorsqu’il sera sevré, notre nouvel ami se retrouvera libre au pâturage, en enclos rotatifs. Dominic lui a construit une petite cabane que nous déplacerons à l’aide du quatre-roues (exactement le même principe qu’ICI).veau1Signature1

 

 

 

Nouveaux amis à la ferme!

Leur arrivée fut retardée quelque peu, il est donc sans aucun doute que nous les attendions avec impatience! C’est avec tellement de bonheur que je vous présente nos nouveaux amis: Wilbur, Fern, Charlotte et Porceline, nos quatre magnifiques porcelets âgés de 3 semaines.

cochons4Ils seront engraissés sur pâturage, tout à fait librement, pendant tout l’été. Lorsque je dis  »libres » c’est qu’ils auront toujours une abondance de végétaux à se mettre sous la dent et beaucoup de place pour bouger, mais toujours dans des espaces bien définis, de façon aléatoire à travers les champs. À l’aide de tiges métalliques rigides, nous serons en mesure de créer des espaces amovibles et également d’y ajouter facilement un fil électrique. Le but de cette pratique est non seulement d’offrir de saines conditions de vie à l’animal mais surtout nous faciliter grandement les tâches manuelles. Les porcs travailleront le sol à notre place; ils le défricheront , l’engraisseront, soulèveront les pierres de la terre nous permettant de les ramasser facilement et au bout du compte, nous aurons alors un superbe sol pour les animaux. Le tout, en ayant seulement que les tiges de métal à déplacer, 1 fois par semaine environ ou tout dépendant de l’espace donné. Il ne faut pas les laisser détruire le sol, donc ce sera un été de test à découvrir quelle est la bonne grandeur à donné, pour les quatre cochons et de les y laisser pendant combien de temps. (Je vous rappelle que notre terre n’a pas été utilisée depuis des lunes! Il y a beaucoup de friches et de petits arbres qui ont repoussés au travers les champs. Nous tenons grandement à lui redonner vie de façon plus naturelle que possible.)

Les porcelets passeront quelques temps dans le vieux paddock déjà sur place. Nous avons modifié les clôtures électriques en mettant un fil double pour ne pas qu’ils passent en dessous étant donné leur très petite taille. (c’est l’expérience qui parle!) Nous avons créé un abri-tout-inclus-amovible, qui pourra être déplacé facilement dans tous les enclos, à l’aide du quatre-roues. Nous avons recyclé une vieille boîte de pick-up qui traînait dans les champs. Dominic y a ajouté des skis pour faciliter les déplacements. Il y a fixé 2 mangeoires et a conçu un support de métal pour y déposer notre abreuvoir fait-maison. Un simple baril de plastique (alimentaire bien sûr) auquel il a installé deux suces. Le tout est retenu à l’aide d’un gros élastique (solution de rechange à dénicher avant que les cochons soient plus gros!). Mon amoureux a également ajouté une lumière chauffante, étant donné les nuits plus fraîches des derniers jours. Donc en l’espace de quelques minutes, les cochons pourront être déplacé et logé facilement à travers les champs, pour moins de 20$!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons bien hâte de commencer à les déplacer…je sens que cette nouvelle expérience nous réserve bien des surprises!

*Pour plus de détails concernant l’élevage de porcs sur pâturage, je vous invite à lire les écris plus qu’intéressants de Monsieur Joel Salatin ou même à regarder ses nombreux vidéos sur Youtube. Je vous invite également à lire le FABULEUX livre de Penny & Ben Hewitt The nourishing homestead. Ce livre est une véritable encyclopédie non seulement de faits, mais surtout d’essais et d’expériences qu’ils ont personnellement vécu. Un partage de savoir faire, de trucs pratiques et d’informations de tout genre concernant l’autosuffisance. 

Signature1

Par les temps qui courent…

Il y a beaucoup d’action ici ces derniers jours. La venue du chiot y est en autre pour quelque chose! Vraiment pas évident à gérer…en plus, nous recommençons à ne pas faire nos nuits! Mais cette Border est vraiment adooorable et très gentille. Un peu mordilleuse pour le moment, mais ça devrait passer.

Les petits poussins sont arrivés et comme à chaque fois, c’est un instant d’excitation et de joie. Qui ne pourrait pas se réjouir de tout ces petits soleil cui-cuitant à tue-tête?! poussinNous avons préparé le sol pour les jardins. Les filles aussi voulaient avoir leur petit coin. Elles ont choisi ce qu’elles désiraient faire pousser: fleurs, citrouilles et quelques légumes. Chacune a son petit coin et y veille déjà avec grand soin. Les dernières journées ont été plutôt froides, nous espérons de tout cœur que ce que nous avons préalablement semé soit encore viable.

Les lapereaux vont bon train! Huit petites créatures se faisant balader et balancer (oui oui, ils se font balancer!!!) à longueur de journée dans de petits paniers! C’est réellement trop mignon! Une portée de notre deuxième lapine est attendue pour le mois prochain.lapinLes filles ont presque terminé leur école. Nous venons tout juste de finaliser géographie-histoire. Il ne reste que quelques détails pour les maths et le français de chacune. Deux semaines de vacances avec Papa pour la fin mai et une dernière petite semaine d’école pour le début juin pour ensuite crier: VACANCES! Je pense même avoir plus hâte aux vacances que les enfants! Beaucoup de projets en vue pour les mois à venir, beaucoup de travail  mais par dessus tout…beaucoup de plaisir!

Signature1

Nouveau membre dans la famille

Depuis notre déménagement l’été dernier, nous avons du apprendre à vivre le deuil de tous nos animaux de compagnie. Notre chihuahua  »Chico » membre de la famille depuis 12 ans est tombé soudainement gravement malade quelques temps après le déménagement. Nous avons prit la décision d’abréger rapidement ses souffrances, grâce à l’euthanasie.

Peu de temps après ce malheureux événement notre chat  »Chaton » eut un bête accident de ferme…il était caché sous la débroussailleuse du tracteur…je vous laisse deviner la suite. Tout le monde fut bien triste une fois de plus.

Comble du malheur, au début du mois de septembre dernier, notre golden-labrador  »Missy », faisant partie de la famille depuis 9 ans, décida pour aucune raison apparente de mordre notre nouveau petit voisin. Nous avons été réellement sous le choc suite à cet incident et il était bien évident que nous ne pouvions la garder avec nous, avec nos quatre jeunes enfants. Un événement qui n’est même pas encore tout à fait digéré.

Pour terminer cette suite de moments désagréables, au cours de l’hiver notre matou  »Pascal », chaton sauvage que nous avions prit sous notre aile à ses 3 semaines de vie, a décidé de nous quitter. Nous ne savons pas réellement ce qui est advenu de lui…nous espérons de tout coeur qu’il soit bien au chaud, dans une autre grange des environs.

Donc depuis tous ces départs, nous songions à ravoir un nouveau chien. Une ferme sans chien n’est pas réellement une ferme n’est-ce pas? Nous avons fait beaucoup de recherches quant à la race qui était la plus appropriée pour notre famille et notre choix c’est arrêté sur le Border Collie. Avec ses grands besoins d’activité physique, sa rapidité d’exécution des demandes ainsi que sa spectaculaire capacité de rapatriement de troupeaux, nous avons conclu que c’était le choix le plus censé. C’est avec beaucoup de joie que je vous présente donc le 7e membre de la famille: BELLE.

Signature1

Un peu de tout…

Comme ça sent le printemps! Vous ne trouvez pas? Ça sent les idées qui débordent, les projets qui prennent forment, les semis, les draps frais séchés sur la corde à linge! C’est aussi la période de l’année où les enfants commencent déjà à vouloir manger dehors, où les poules se bousculent à l’entrée de la porte pour aller se faire chauffer la couenne au soleil (couenne de poule dis-je?!?) Je désire également profiter un peu du temps qu’il reste à la neige de fondre pour mettre en place notre planification d’école pour l’an prochain (je veux profiter à fond de l’été!!!)

lingeJe commence à dresser mes listes de choses à faire (bin oui, je suis une faiseuse de listes!), de merveilles à dénicher dans les ventes de garage, de livres à acheter, des meubles de la maison à restaurer, de nouvelles choses à apprendre (ces fameuses listes à l’infini!). Je sais que cet été sera en très grande partie réservé à la concoction de notre jardin ainsi qu’à l’environnement des animaux. Nous allons probablement faire un agrandissement à la grange. Les sorties à l’extérieur seront plutôt rares. Nous allons par contre profiter à fond des anniversaires avec la famille et les amis, profiter de notre belle terre pour aller se balader, pique-niquer en forêt, ramasser des trésors…

Côté ferme:

La recherche des animaux que nous désirons accueillir à la ferme prend plus d’ampleur; d’ici l’automne prochain, nous aimerions accueillir nos premières chèvres, un couple de mouton, un cheval de trait, une vache et un veau, des poulets et quelques dindes, 2-3 cochons ainsi qu’un CHIEN! Nous aimons trop les chiens pour ne pas en avoir et les décès de l’an dernier nous ont laissé quelque peu…tristounet. Nous nous enlignons pour un Border Collie. Nous allons démarrer les œufs de nos poules en incubateur sous peu (à moins que notre coq ne rende l’âme d’ici là…il ne feel pas fort ces temps-ci!) et notre lapin rencontrera également nos lapines pour la première fois dans quelques jours! Une toute nouvelle expérience pour nous. poulesCôté jardin:

C’est là que nous ne devons pas partir en peur! Hihihi! Quelques semis ont été commencé (poireaux, choux, oignons). Avec le nouvel espace dont nous bénéficions cette année, les possibilités sont à l’infini en ce qui concerne la quantité de produits à faire pousser. Carottes, céleri-rave, oignons, poireaux, choux, pois mange-tout, courgettes et courges variées, ail, pommes de terre, poivrons, piments jalapenos, laitues, maïs, concombres, cornichons, quelques sortes de tomates, betteraves, haricots, radis, brocolis, sont en grande partie ce que nous allons mettre au jardin. Pour les herbes: basilic, persil, livèche, thym, oregano, menthe et ciboulette. Pommes , bleuets, raisins et cerises de terre seront également au rendez-vous pour cette année. Nous allons ajouter à tout cela camomille, lavande et consoude. Les filles désirent également avoir leurs propres jardins à s’occuper. Notre belle Juliette quant à elle, désire un jardin de fleurs. semisCôté cuisine:

Afin de conserver toutes ces belles récoltes, nous venons de faire l’acquisition d’un déshydrateur. Nous sommes aussi en train de concevoir les plans d’une chambre froide pour les légumes-racines et je commence à faire mes recherches pour la lacto-fermentation (j’irai peut-être suivre un petit cours durant l’été). Nous avons tellement hâte de manger du frais! Vive le printemps!

Signature1