Simplifier notre organisation d’école-maison

Temps et argent

Il m’a été très facile de me perdre dans cette facette de notre vie qu’est l’école à la maison. Les idées surgissant tellement de partout, je me suis rapidement laissé influencer et je me suis fait le devoir de trouver, créer et acheter le plus de matériel possible, simplement parce que je croyais que mes enfants apprendraient surement mieux avec toutes ces choses. Mon désir de vouloir plus-que-bien-faire prenait TOUTE la place; et quand je dis TOUTE la place, c’est que mes journées entières y étaient consacrées, mes veillées, mes fins de semaine, mes étés, etc. Pas de break, toujours le nez dedans. De blogues en blogues, de sites internet interminables d’un bout à l’autre du globe en passant bien évidemment par Pinterest, de boutiques de matériel éducatifs aller à mon panier imaginaire Amazon (et parfois pas si imaginaire que ça!…outchh le porte-feuille!), j’étais toujours à la recherche d’idées encore meilleures que les meilleures! Heureusement, je me suis rendue compte au fil du temps, que cette façon de procéder n’était plus pour moi.

Les années précédant celle que nous venons de terminer (qui a été néanmoins tellement surchargée en émotions de tout genre et qui m’a forcée à modifier ma perception des choses), je me garochais à planifier des tonnes d’horaires (casse-tête perpétuel dans ma tête), comment organiser notre salle de classe (idées de rénos mon chéri!), des projets d’arts à pu finir (mes filles doivent vraiment connaître par coeur la vie de Monet!), des lapbooks ($$$feuilles d’imprimante$$$), des feuilles amusantes et hyper colorées ($$$ encre d’imprimante$$$) cherchées pendant des heures sur internet pour ensuite être plastifiées et découpées puis ornées de petits velcros (NON MAIS!!!). Ces superbes-bonnes-meilleures-idées-du-monde, pour lesquelles j’ai accordé tellement de temps, d’énergie et d’argent ne plaisaient pas nécessairement aux filles; et quelle déception cela m’a apporté de constater leur manque d’intérêt envers mes petits bouts de cartons plastifiés. Mais pourtant, à ce que je voyais sur les photos des autres mamans blogueuses ça plaisait à LEURS enfants!!??? Maintenant, c’est assez! Je me suis rendue à l’évidence que mes filles n’ont réellement pas besoin de tout cela et que moi, j’ai vraiment d’autres choses à faire! (Il n’est jamais trop tard!) Dorénavant je minimalise TOUT ce que je fais!

Arrêter de chercher alors qu’on a déjà ce qu’il faut!!!

Je me suis domptée à ne plus aller fouiner sur les sites des différentes maisons d’éditions. Toujours me remettre dans le doute qu’il existe un nouveau-meilleur-super-ultra programme et que je dois absolument nous le procurer afin d’offrir le MEILLEUR à mes enfants…non c’est terminé! La maman est pu capable! J’ai décidé que nous allions faire avec ce que nous avons déjà sous la main et que si jamais l’une des filles rencontre un problème avec les programmes que nous possédons déjà, nous serons tout simplement plus imaginatives. Nous avons fait un grand ménage et débarrassé (vendu, donner ou jeter) TOUT ce qui n’avait jamais servi, ne servira plus ou n’était plus en bon état de servir. Que ce soit des jeux, des activités plastifiées (oui celles avec les ‘tits velcros tout mignons!), des cahiers ou livres…TOUT a débarrassé la place. Résultat: pas besoin d’agrandir la maison ni de construire une nouvelle bibliothèque (TA bonne nouvelle chéri!!).

Minimiser le temps d’école

Nous tentons de faire l’école qu’en avant-midi. Point. Parfois après le dîner, nous faisons un 30 minutes de sciences ou d’histoire, mais sans plus. De toute façon après un avant-midi complet, elles en ont vraiment assez! Nous nous concentrons cependant à BIEN faire lecture/grammaire/écriture/conjugaison/ orthographe/mathématiques/géo-histoire/sciences/. La lecture n’est plus un problème chez-nous! (je n’y croyais tellement plus et pourtant ça y est!!!) Mes filles lisent sans arrêt et à mon grand bonheur!!! (le seul point négatif dans cela, être obligé d’aller à la bibliothèque pas mal plus souvent!) Les filles font leur école en avant-midi et ensuite elles passent leur temps à l’extérieur, sur la ferme, à s’amuser librement, à créer des choses, aider aux tâches, lire à l’ombre du grand sapin, recevoir des amis ou simplement profiter du temps. Donc je pense leur offrir le meilleur des entre-deux!

Accepter que l’école maison c’est aussi rester à la maison!

Les filles font de la survie en forêt 6 heures par mois ici même sur notre terre avec leur mentor et elles poursuivent leur cheminement en mieux-être facilité par les chevaux dans une écurie à 30 minutes d’ici, 1 fois aux deux semaines en alternance avec différentes activités avec un groupe d’amis d’école-maison. Ajoutez à cela tous les rendez-vous divers pour une famille de 6 personnes, les anniversaires, les célébrations, les visites chez les amis, les imprévus, alléluia!

Nous avons fait le choix de n’avoir qu’un seul salaire. Nous avons fait le choix d’avoir une ferme, une terre avec des animaux et des jardins nécessitant beaucoup de notre temps et de notre présence ici. Nous avons fait le choix que les enfants ne feraient pas d’activités parascolaires en fin de journée ou en soirée, ni la fin de semaine. Nous jugeons que ce qu’elles font déjà est amplement suffisant! Elles ont la chance d’avoir du temps de LIBERTÉ. J’ai dû me rendre à l’évidence que notre famille ne pouvait pas se permettre de passer quatre ou cinq jours par semaine en sorties, que ce soit à cause du côté monétaire, ou même de la fatigue qu’engendre ce genre de semaines, ou simplement du fait que nous ne pouvons pas mener ce type de vie à cause du facteur  »temps ». Notre école-maison se fait en grande partie sur notre petit bout de terre et elles y apprennent tellement de choses qu’elles ne pourraient apprendre ailleurs qu’ici.

Il est si facile de se comparer avec les autres familles qui réussissent à faire toutes les sorties inimaginables en une seule année, mais nous avons conclu que ce n’était pas pour la nôtre. Et c’est correct ainsi! Cessons ces comparaisons et acceptons avec joie et paix la Vie qui nous est offerte. Chaque famille et chaque style de vie est différent, tout comme le fait que notre école-maison soit unique. Profitons de cette richesse de diversités et échangeons tous ensemble notre savoir au lieu de nous comparer!

Alors voilà les grands points sur lesquels nous avons décidé non seulement de simplifier, mais surtout d’accepter que ce soit maintenant ainsi que nous vivons notre vie. Minimiser les pertes de temps et se concentrer sur l’essentiel résulte beaucoup moins de stress et beaucoup plus de plaisir! Prochaine étape: MINIMALISER LE MATÉRIEL D’ÉCOLE.

Signature1

 

Publicités

4 réflexions sur “Simplifier notre organisation d’école-maison

    1. Comme Katherine m’a toujours dit:  »Il faut se donner le temps ». Jamais je n’aurais cru que notre cheminement se ferait de cette façon lors de notre première année d’école-maison!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s