On jase…l’école à la maison, c’est quoi?!

Depuis peu ou très longtemps, vous entendez ces mots  »école-à-la-maison », mais vous ne savez toujours pas ce que cela signifie? J’essaie de vous faire ça court.

Les synonymes

Il y a plusieurs termes utilisés parallèlement à  »école à la maison ». En voici quelques uns:

Homeschooling

Unschooling

Apprentissages en famille

Éducation à domicile

Enseignement à la maison

Scolarisation en famille

Instruction à domicile

Roadschooling

Worldschooling

….et j’en passe! Il y en a plein d’autres, mais je crois que vous voyez un peu le portrait!

Qui dit synonymes dit  »qui se ressemblent, sans être nécessairement identiques ». Le plus grand point commun entre toutes ces expressions est sans aucun doute: des parents qui utilisent leur droit fondamental de choisir le modèle éducatif qui convient le mieux à leurs enfants! C’est tout!

Les grandes raisons du pourquoi

Ces choix éducatifs peuvent être faits pour plusieurs raisons:

-Pour s’offrir une certaine flexibilité dans les horaires familiaux

-Pour que l’enfant puisse suivre un programme plus personnalisé

-Pour y aller davantage selon les besoins spécifiques de l’enfant

-Pour favoriser l’approfondissement de ses intérêts

-Pour voyager en famille

-Pour offrir la possibilité à un enfant à haut potentiel et/ou avec des difficultés quelconques à se développer à son propre rythme

-Pour permettre à un jeune d’exercer un sport d’élite

-Pour permettre à un enfant malade de se donner tout le temps nécessaire pour guérir

Les possibilités

Choisir de vivre les apprentissages en famille, c’est se laisser l’occasion de personnaliser l’enseignement offert à chacun des enfants.

On peut se permettre de sélectionner une pédagogie en particulier (Montessori, Freinet, Steiner-Waldorf, par projets, etc. Voir ce lien très intéressant.) 

Je pourrais vraiment écrire des dizaines de pages pour vous donner toutes les raisons existentielles pour lesquelles plusieurs familles non seulement au Québec, mais bien de partout dans le monde choisissent ce mode de vie…parce qu’il y a autant de raisons de le faire qu’il y a de la familles qui le font!

Je vous invite ici pour en savoir un peu plus concernant la situation très inquiétante, dans le moment, au Québec, en ce qui concerne la liberté éducative.

https://www.liberteeducative.com/

Publicités

Un peu de notre quotidien…

Nos journées sont vraiment toutes semblables, dans toute la beauté de leurs différences…

Il y a de ces journées pluvieuses où nous restons là, bien collés sur le sofa, à lire pendant des heures….

Il y a de ces journées où nous profitons tout simplement de la beauté de la vie….

Il y a de ces journées où nous sommes plongés dans nos livres et nos cahiers…

Il y a de ces journées passées en bonne compagnie, avec des amis…

Il y a de nombreuses journées à la bibliothèque ou dans les musées…

Il y a de ces journées où nous tentons de nous rétablir, de prendre du repos, de retrouver le calme après les tempêtes.

Il y a de ces journées vraiment difficiles et parfois même pénibles…

Il y a de ces journées remplies de folies…

Il y a de ces journées où les heures filent à toute allure, où les projets et les idées prennent forme dans tous les coins de la maison…

Il y a de ces journées remplies d’émotions…

Il y a de ces journées passées au salon, à jouer tous ensemble à des jeux de société…

Il y a de ces journées de nouvelles découvertes où naissent de grandes passions…

Il y a de ces journées imparfaitement parfaites , puis des journées où on est simplement dans le moment présent, dans notre quotidien bien à nous…

Il y a également des journées qui sont…un heureux mélange de tout ça!

On vit tout cela en famille, mais également entourée d’une panoplie d’êtres humains qui contribuent à l’épanouissement de nos enfants.

(J’en profite pour vous remercier, vous qui vous reconnaîtrez, du fond du cœur, de faire une différence dans la vie de mes enfants. Je vous en suis éternellement reconnaissante.)

Et vous savez quoi?!

Il y en a qui toujours qui vont trouver que tout ça n’est pas assez. Je crois alors qu’on doit se rappeler qu’il est important d’acquérir de multiples connaissances dans la vie. Certes. Mais je crois qu’il est encore plus primordial de le faire, en étant pleinement heureux.

pourquoi avons-nous choisi (1)

Pourquoi avons-nous choisi les apprentissages en famille?

L’idée de départ

Dès la décision de fonder une famille, mon conjoint et moi avions pris la décision que j’allais devenir ‘’maman à la maison’’ à temps plein, pour consacrer une partie de ma vie à nos enfants.  2006, enceinte de notre première fille, je vis à la télévision une superbe maman et son mari enseignant qui avaient décidé de faire l’école à la maison à leurs enfants. Je me questionnai sur le pourquoi un parent travaillant de le système de l’éducation en venait au point où il n’y envoyait pas ses propres enfants. Aux alentours de ses 4 ans, notre aînée, sortant d’un atelier préscolaire, me fit part de son 

désappointement concernant le fait qu’elle avait demandé à l’éducatrice d’apprendre à lacer ses lacets et que cette dernière lui avait tout bonnement dit que malheureusement non, c’était au programme de l’année suivante. MON EXASPÉRATION! Je me suis alors mise à repenser à cette fameuse idée ‘’d’école à la maison’’ .

pourquoi avons-nous choisi

Je n’étais donc pas seule

J’ai fini par trouver un forum (je vous rappelle qu’à l’époque nous sommes en 2009, Facebook n’était pas ce qu’il est aujourd’hui!) sur lequel des familles québécoises discutaient de ce mode de vie qu’elles avaient choisi! Je n’étais donc pas seule!!!! ALLÉLUIA! Puis de fil en aiguille, j’ai retrouvé certaines de ces familles dans la région, qui partageaient ces mêmes idéologies, ces mêmes points de vue. Ce fut une révélation. Donc notre enfant n’est bien évidemment pas retournée à l’atelier préscolaire l’année suivante. Notre aventure ‘’d’école à la maison’’ allait donc se poursuivre. C’était la suite logique du mode de vie que nous avions déjà entrepris! Mes enfants avaient appris à ramper, marcher, courir, parler, se nourrir, s’exprimer, se faire des amies, débattre de leurs opinions, apprendre mille et une chose, faire des sports et tout cela sans même mettre les pieds dans une bâtisse scolaire.

La liberté de choisir

J’ai la plus sincère des convictions que les apprentissages en famille font partis des nombreux choix POSSIBLES et qu’en ce qui concerne l’éducation de mes enfants, c’est encore un choix que nous allons prioriser tant et aussi longtemps que ça convienne proprement à chacun de nos enfants.

Et je ne dis pas que de choisir ce mode de vie est LA meilleure des façons de faire, loin de là! Mais je tiens à souligner que c’est UN des choix LÉGALES et RÉALISABLES et que toutes les familles québécoises ont encore la LIBERTÉ d’en faire son option en matière de choix éducatif.

#libertééducative

 

Mon drapeau est en berne

Sujet de l’heure pour les familles québécoises ayant choisi les apprentissages en famille comme mode de vie: projet de règlement modifiant le règlement sur l’enseignement à la maison. Les lignes qui suivent ne sont qu’un partage de MES propres émotions, par rapport à la situation familiale dans laquelle JE SUIS, dans laquelle j’ai choisi d’élever mes enfants. 

On nous a demandé, l’an dernier, de nous plier à une nouvelle loi concernant l’éducation de nos enfants. On nous disait que c’était pour réglementer le cas des écoles illégales (ce qui n’est certes pas notre cas et non plus celui d’une grande majorité des familles faisant l’éducation à la maison). Nous avons fait tout ce qui a été demandé, selon les règlements établis. Nous sommes restés courtois en tout temps et avons très bien collaboré. Cette première année d’essai n’est même pas terminée, on nous coupe déjà l’herbe sous le pied et on nous demande maintenant de nous SOUMETTRE (non mais quel mot ingrat!), carrément. Je dois avouer qu’avec ce gouvernement en place, il fallait tout de même s’y attendre…mais de cette façon….là WOW!

On apprend également ce matin que des documents versés par l’entremise d’une plateforme sécurisée ont été divulgué à des journalistes pour ridiculiser des familles. J’espère que cela est faux. J’espère que ce n’est pas toute la vérité. Je l’espère de tout mon coeur. Cependant, j’ai encore moins confiance. Je ne crois tellement pas à notre système, je n’y ai jamais cru. Aujourd’hui, mes sentiments face à mon gouvernement sont encore pires qu’ils étaient auparavant.

J’ai mal à ma famille.

J’ai mal à ma province. 

Je me demande bien où on s’en va.

Je n’ai plus confiance.

Mon drapeau est en berne.

Tellement de personnes se demandent pourquoi il y a tant de décrocheurs, tant d’enfants médicamentés, tant d’enfants dépressif à un très jeune âge, tant de profs en burn-out…Pourquoi les gens sont malheureux… On se questionne, mais dans le mauvais sens. On s’acharne sur les enfants alors que le problème est ce foutu gros système.

Je suis triste. Je suis en colère. Je suis démolie.

Chers amis, si le coeur vous en dit, informez-vous. Ne vous fiez pas uniquement sur ce que vous lirez dans les journaux dans les prochaines semaines. Si vous ou une personne que vous connaissez avez des questions sur le sujet, écrivez-moi!! Il me fera plaisir de discuter avec vous, de vous donner l’heure juste vue de l’intérieur même d’une famille faisant l’éducation à domicile.

Soutenez notre famille et des centaines d’autres à lutter non pas uniquement pour l’éducation à la maison, mais bien pour nos droits et liberté, ceux de nos enfants et des prochaines générations. 

Soyons tous des citoyens avertis et non-soumis à de la fausse information. Faisons nos recherches avant de se faire une opinion.

#libertééducative #nonaunmouleuniversel20180612_133900 (1)

Mise à jour…

Mais où sommes-nous rendus? Vous vous le demandez fort probablement…c’est bien certain, je vous ai tellement négligé dans les dernières années. Mais je tiens d’abord à vous remercier du fond du coeur, chères amies lectrices (et lecteurs bien entendu!) pour tous vos gentils commentaires, votre fidélité sur la page Facebook, vos questions et vos beaux bonjours sur Instagram. Cela me fait toujours chaud au coeur d’avoir un petit coucou de votre part. Je vous en suis très reconnaissante. champ été campagne

Donc voici une petite mise à jour des différentes sphères de ma vie, question de vous tenir au courant d’où nous en sommes.

Juliette

Pour les personnes n’ayant pas suivi ce moment de notre vie, notre fille Juliette a eut un accident en mars 2017. Elle a perdu la vue de son oeil gauche. Un bête accident. Elle se porte maintenant à merveille. Elle est resplendissante comme toujours. Elle a une joie de vie contagieuse et une bonté grandiose. Très peu de suivis médicaux maintenant. On parle ici de deux par année. Il y a des inquiétudes quotidiennes (et là je parle dans mon cas, pas dans le sien!), mais j’apprend tranquillement à vivre avec.

Éducation à la maison

Nous en sommes à notre huitième année d’école à la maison. Ma fille aînée est maintenant en secondaire 1 et elle fréquente l’école publique. Son besoin d’être avec tout plein d’amis(es) de son âge a prit le dessus. Elle réussi très bien et s’y plaît beaucoup, malgré l’horaire perturbateur de sommeil et l’étude…et les devoirs!

J’ai donc à la maison une 5e et une 3e année ainsi qu’une petite soeur qui tient à ce que je précise qu’elle est en pré-maternelle! Notre école maison a tellement évoluée dans les deux dernières années. Beaucoup moins de formel, mais beaucoup plus de plaisir! Nous faisons toujours un heureux mélange entre le homeschooling et le unscholing. Un superbe  »entre deux » qui convient à toute la famille! N’est-ce pas un des grands privilèges de l’éducation à la maison? La personnalisation individuelle. Nous apportons des changements constamment sur notre façon de faire, notre horaire…nous faisons plein de tests pour voir ce qui marche mieux ou non; bref, encore après huit ans, on doit encore et toujours s’adapter. Rien n’est statique, tout est mouvement. J’ai enfin saisi!amour simplicité

Les jardins pour 2019

À pareille date l’an dernier, Dominic et moi étions prêts à démarrer notre projet de maraîchage en devenant fermier de famille. Nous avons eu le grand privilège de suivre une superbe formation afin de peaufiner certaines connaissances. Gonflés à bloc, nous étions prêts! C’est alors qu’à l’automne, j’ai eu une idée de génie! Je vous la partage: j’ai décidé (avec l’approbation de mon fidèle compagnon) que nous allions prendre un…(attention au prochain mot qui suivra cette phrase)…BREAK! Bin oui! Idée de fou vous m’en direz tant! Mais nous avons conclu, qu’après toutes ces années à nous courir de tous bords tous côtés, d’enligner bébés après bébés, projets après projets, qu’il était maintenant temps de se poser. Prendre le temps de profiter de nos fins de semaine à faire du camping, des sorties, visiter notre beau coin de pays, etc. C’est le moment où jamais! Les enfants sont hyper partantes et désirent plus que tout, elles aussi, prendre ça plus molo.

Donc pour l’été 2019, pour tous ceux et celles qui attendaient après nous, je vous annonce que malheureusement il n’y aura pas de paniers de légumes. Si la vie le veut bien, ce magnifique projet prendra forme au moment opportun…j’en suis absolument certaine. Nous aimons tellement le maraîchage…c’est notre passion! D’autant plus qu’avec l’éventuelle possibilité de déménager, sait-on jamais, nous ne pouvons pas commencer de nouvelles constructions. Les jardins prendront cependant vie et seront même agrandis. Nous ne pouvons pas perdre une saison de récoltes, c’est beaucoup trop précieux pour notre famille.

La fermette

Nous avons également décidé de ne pas élever d’animaux cette année, compte-tenu du fait que nous désirons prendre une pause. Il ne nous reste à ce jour, que notre belle Angus Bertha (qui est gestante et qui devrait mettre bas dans les prochaines semaines!!! Une première pour nous!!!), ainsi que nos pondeuses. Nous avons une grande satisfaction à élever nos animaux, mais cela nous prend également tellement de temps. Donc pour l’année à venir, nous faisons le choix de consommer moins et d’encourager des éleveurs locaux.

Les projets

Ahhhh si vous saviez! J’ai tellement de projets en tête que je me tape moi-même sur les nerfs!! Je vous le jure, pas évident d’être dans mon cerveau. Je passe de créer une entreprise maraîchère, starter une chaîne Youtube (j’aurais tellement de choses à vous montrer!!!), faire rayonner ce blogue de façon majestueuse pouvant nous fournir les revenus nécessaires afin de créer d’autres magnifiques projets (entre autre celui de permettre à mon chum de ne travailler qu’à la maison!). J’aimerais faire des podcast également (vous jaser ça un peu….ça aussi j’en aurais des choses à vous raconter!), écrire un livre (ça on me le demande depuis un bon moment déjà, mais j’ai encore et toujours le syndrome de la page blanche…c’est un syndrome qui dure depuis plusieurs années dois-je dire!). Je travaille également sur quelques projets artisanaux….à suivre! Dominic et moi avons également mille et un projets pour la ferme (si nous y restons) et tellement d’autres pour la nouvelle propriété!

Bref, vous voyez un peu dans quoi on baigne?!

Et nous voulons primordialement prendre le temps d’être vraiment là pour les enfants. Faire plus d’activités spontanées, voyager, faire du camping, etc. Elles en ont besoin et je dois avouer que nous aussi. Nous profitons beaucoup de la vie sur notre belle fermette, mais il y a tant de choses qui nous attirent.

Le moment est venu…c’est le temps où jamais!vacances famille plage

Et une fois de plus, du fond du coeur, merci d’être passé nous voir.

Mais que se passe t’il donc?!

Comme on dirait ici au Québec : ‘’Mais kessé qui s’passe par che-vous?!’’

Je sais que nous avons surpris plus d’une personne sur notre page Facebook, avec l’annonce de la vente de notre belle fermette. Le gros rush étant maintenant passé (c’est très peu dire!), je me dois bien de vous présenter les faits!DCIM100MEDIADJI_0090.JPG

Dominic et moi sommes de grands rêveurs…de très grands rêveurs devrais-je ajouter! J’ai l’impression que rien ne peut arrêter le flot d’idées qui parcourent nos esprits…en une seule et même journée! C’est plus fort que nous! Je suis souvent l’instigatrice de l’idée la plus folle. Dominic refuse assez catégoriquement mes idées, pour ensuite y songer et me revenir quelques semaines plus tard avec SA bonne idée (lire ici : idée pareille à celle que j’ai présentée quelques semaines auparavant!). S’en est même devenu un runnig gang, notre p’tite marque de commerce!

Tout ça pour vous emmener au fait qu’il y a environ 5 ans, alors que le feu dans mon cerveau voulait tellement que nous déménagions, nous avions deux grandes idées : acheter une plus grande ferme et/ou acheter une très vieille maison à restaurer. La vie faisant toujours tellement bien les choses pour nous, nous avions choisi d’aménager ici sur la ferme, la maison ayant peu de travaux à faire. Nous allions pouvoir consacrer notre temps à l’extérieur, pour les jardins, les animaux, la forêt, etc.champs ferme été québec

En octobre dernier, une propriété que j’avais dans ma mire (bin oui un autre projet de fou!) depuis que nous venions tout juste d’emménager (mais qui était tellement hors de prix pour nous que je ne pouvais juste y rêver) nous est ré-apparue avec une opportunité de rêve! Vous savez ce genre de projet qu’on ne peut tout simplement pas ignorer?! Nous avons donc tenté notre chance et notre offre d’achat a été ‘’miraculeusement’’ acceptée. Cette propriété est le rêve que nous souhaitions il y a 5 ans (lire ici : maison à restaurer pour les 15 prochaines années, avec une tonne d’argent à y investir, mais avec un ô combien potentiel!) et qui s’est présentée à nous cet automne. Pour que ce nouveau projet puisse se réaliser, il ne nous reste qu’à vendre notre belle fermette (des intéressés parmi vous?).beauté ferme québec

Étant donné que la vie nous réserve toujours de grandes surprises, nous avons le bel avantage qu’advenant que nous ne puissions déménager, nous serons tout autant heureux de rester ici et d’y poursuivre tous nos beaux projets. C’est vraiment le plus génial dans toute cette nouvelle aventure…ne pas savoir ce qui nous attend et laisser la vie faire le travail pour nous, avec nous. En attendant de connaître la suite des choses, nous avons maintenant le terrain de jeux parfaits pour nos petits esprits survoltés et pouvons nous imaginer et rêvasser des projets pour deux endroits en même temps! (Je dois vraiment cesser ma consommation de café (c’est quand même sur la bonne voie!)… mon cerveau ne me survivra pas…le pauvre!)

Mais peu importe le résultat, à la toute fin de cette intrigante aventure, je suis persuadée que nous serons tout autant satisfaits et enthousiastes.

La vie est bonne. Je le sais.rêve hiver hivernal québec

Avant-après…

Il y a des événements dans une vie qui marquent notre ligne du temps d’un seul trait. Un trait qui forme ce que j’appelle ‘’un avant-après’’. Vous savez quand on discute avec une amie : ‘’Ohhh avant tel événement c’était comme-ci, ohhh après tel événement c’était comme ça…’’ vous voyez ce dont je parle pas vrai?!

Parfois ces événements marquent un trait plutôt positif; un changement de carrière, un renouvellement de vie, un souvenir qui nous fait un énorme bien. Et d’autres fois, c’est un peu plus amer…un deuil, un événement troublant, etc. Mais je crois que peu importe le sens de ces fameux événements, ils font tout simplement partie de la vie et ils forment les personnes que nous sommes, en ce moment bien présent.spiral-moment présent

J’ai compté 5 grands avant-après dans ma vie. Cinq moments ayant fait une grande différence dans ma vie ou ayant permis une certaine métamorphose de mon moi-même.

Le 1er : La fin de mon secondaire (2002). Moment marquant de ma vie, créant le ‘’avant-après’’ de mon statut d’adolescente versus le grand monde des adultes et des responsabilités qui viennent avec! Période transitoire s’étant relativement bien passée. J’attendais cette liberté depuis plusieurs années et dans mes souvenirs, j’en ai assez bien profité!

2e : la rencontre avec mon amoureux (été 2002). On remonte à il y a 16 ans. Une rencontre stéréotypée en tout point comme dans un film d’amour! J’ai tout de suite eu le feeling que ce serait un VRAI quelque chose. Un an après cette rencontre, nous étions ensemble et nous ne nous sommes jamais quitté depuis. Il est devenu un pilier dans ma vie, celui pour qui j’éprouve tellement d’amour et de respect. Lorsque je pense à lui, mon cœur se gonfle toujours autant, tout comme à nos débuts. Un ‘’avant-après’’ dont je suis encore aujourd’hui tellement reconnaissante!

3: La naissance de notre première fille (juin 2006). Moment des plus perturbants de mon existence. Ce moment tant attendu (déjà à 13 ans je désirais plus que tout devenir maman, mon rêve de petite fille qui se réalisait enfin!). Perturbant dans le sens…complètement déboussolant sur tous les points (j’avais 20 ans lorsque je l’ai mise au monde). Passer de sages-femmes pour l’hôpital avec césarienne, me retrouver seule avec bébé de longues journées, sans voiture, un peu à l’écart de tout. Je me souviens encore de ce sentiment de solitude qui m’envahissait complètement. Tous ces doutes et inquiétudes qui venaient prendre toute la place dans ma tête et dans mon cœur et qui me volaient en quelque sorte toute ma confiance en tant que mère. Bref, un avant-après très perturbant, mais ô combien enrichissant! (on a quand même décidé d’avoir trois autres enfants ensuite!)suivre son chemin4: Notre déménagement en 2015. Quitter la vie que nous avions bâti de toutes pièces, l’envie de réaliser quelque chose de grand, de mener un nouveau rêve à la réalité. Ce fût honnêtement un énorme morceau de faire ce move. Je dis souvent à la blague que ça fait trois ans et qu’on commence à peine à s’en remettre! Ce avant-après’’ a marqué la ligne du temps de toute la famille.

5: L’accident de notre fille Juliette (mars 2017). Une splendide journée en famille et toute ensoleillée, se terminant par un bête accident…moment marquant de notre vie familiale. Troublant et percutant. Avec le recul, lorsque je me replonge dans ces instants devenus aujourd’hui souvenirs, je peux encore ressentir toute l’incompréhension et la tristesse qui m’envahissaient. Je me souviens marcher dans les corridors de l’hôpital la tête basse, suivant ma fille en chaise roulante, en laissant déferler en silence les larmes sur mes joues, en me demandant ce qui pouvait bien se passer. Un ‘’avant-après’’ ayant laissé des traces importantes, autant sur ma ligne du temps que sur celle des autres membres de notre famille.

Et finalement, dans le moment présent, je me sens un peu en attente du prochain ‘’avant-après’’. Ce moment qui marquera une fois de plus notre vie. Je sens beaucoup de mouvement, beaucoup d’intention, d’énergie et de nervosité depuis quelques temps (et ce n’est quand même pas la pleine lune à tous les jours!!). Je sens qu’un nouveau moment approche et le fait de savoir pertinemment qu’il surviendra à l’instant où je ne m’en attendrai fort probablement pas me trouble pas mal beaucoup! C’est exactement à cause de cela qu’il marquera ma ligne du temps…le fait que je ne sais pas du tout quel sera-t-il et quand il aura lieu. Cette période d’attente je la ressens, positivement et négativement à la fois. Je ressens une certaine angoisse à l’idée qu’un autre événement malheureux vienne me percuter et en même temps une forte excitation à savoir si quelque chose de vraiment formidable se pointera le bout du nez dans ma vie.pleine conscience

Leçon de toute cette histoire…vivre le moment présent. Si vous saviez à quel point j’y travaille et ce, depuis plusieurs années maintenant. Si je me concentre sur le moment que je vis là, tout de suite, pas tantôt dans une heure, mais là, en ce moment, je pourrai en savourer pleinement ses délicieuses secondes une à une. C’est un privilège d’y avoir droit à toutes ces secondes et minutes d’instant présent…je m’en fais un devoir de les accueillir et de les vivre pleinement…tout en attendant mon prochain moment ‘’avant-après’’…peu importe sa nature.pleine conscience moment présent.JPGSoyons heureux, là tout de suite…pas demain.